Culture

Mes explorations des chñteaux de la Loire 🏰

Et si on embarquait Ă  bord d’une machine Ă  remonter le temps ? Le week-end dernier a Ă©tĂ© l’occasion pour moi de visiter le ChĂąteau d’Azay-Le-Rideau, situĂ© en Indre-et-Loire, Ă  quelques kilomĂštres de Tours. C’est dans cette ville que j’ai vĂ©cu mes premiĂšres annĂ©es d’étudiante Ă  la dĂ©couverte du mĂ©tier de journaliste. Cette visite a Ă©tĂ© le moment dĂ©clencheur qui me pousse Ă  rĂ©diger ces quelques lignes car ce n’est pas le premier (ni le dernier) chĂąteau du Val-de-Loire que je visite. Si l’occasion se prĂ©sentait Ă  moi, c’est avec plaisir que je me lancerais le dĂ©fi de la Loire Ă  vĂ©lo : cet itinĂ©raire pour les cyclistes partis Ă  la dĂ©couverte du patrimoine.

Tout a commencĂ© il y a un peu moins de deux ans. Étrangement, mes trois annĂ©es passĂ©es Ă  Tours n’ont pas Ă©tĂ© celles qui ont vu naĂźtre ma passion pour les chĂąteaux de la Loire. Ce n’est qu’à la fin de ma licence que j’ai commencĂ© Ă  m’intĂ©resser Ă  ce patrimoine historique qui nous plonge Ă  l’époque de la Renaissance française.

Le chĂąteau Royal de Blois

Le chĂąteau royal de Blois a Ă©tĂ© ma premiĂšre dĂ©couverte. A l’automne lorsque les feuilles prennent des couleurs dorĂ©es, le lieu se transforme en un temple de la rĂ©flexion et de l’échange, lors des « Rendez-vous de l’histoire Â». Des sĂ©ries de confĂ©rences viennent interroger l’histoire au regard des Ă©vĂ©nements qui font notre actualitĂ©. Bien que le temps soit comptĂ© lors de ces confĂ©rences, j’ai Ă©tĂ© marquĂ©e par cet escalier octogonal qui Ă©merge de la structure. La finesse du travail sur la pierre blanche m’a fait prendre conscience de la beautĂ© de ces lieux chargĂ©s d’histoire et m’a donnĂ© cette envie d’en apprendre davantage.

img-0580

Le chĂąteau de Villandry

L’exploration du Â« dernier des grands chĂąteaux de la Loire Â» s’est faite lors d’un tournage Ă©cole oĂč nous avions dressĂ©, en binĂŽme, le portrait d’une jardiniĂšre du chĂąteau. En plein mois de fĂ©vrier, alors que l’arrivĂ©e du printemps se prĂ©pare dĂ©jĂ , nous avons pu dĂ©couvrir, camĂ©ra sur l’épaule, les coulisses de ce chĂąteau construit au XVI° siĂšcle sous l’impulsion des secrĂ©taires royaux de François Ier. Dans les mois Ă  venir, j’espĂšre avoir l’occasion de dĂ©ambuler Ă  nouveau dans ces jardins avec pour dĂ©cor, les allĂ©es fraĂźchement fleuries.

Le ChĂąteau de Chenonceau

On le surnomme « Le chĂąteau des Dames Â». Majestueux, comme en lĂ©vitation au-dessus du Cher, ce chĂąteau ne laisse pas ses visiteurs indiffĂ©rents. C’était en mai 2017, les beaux jours refaisaient leur apparition et les visiteurs Ă©taient nombreux. Chambres, cuisines, Grande galerie
 le dĂ©cor de ce chĂąteau met parfaitement en valeur le travail accompli par les femmes qui l’ont occupĂ©. Diane de Poitiers, Catherine de MĂ©dicis mais aussi Louise Dupin, l’une des premiĂšres Ă  avoir rĂ©digĂ© un code du droit de la femme, ont entretenu et embelli le chĂąteau au fil des siĂšcles.

Au cours de la grande guerre, le somptueux chĂąteau devient hĂŽpital militaire pendant quatre ans. Lors de la Seconde guerre mondiale, il se transforme en l’unique voie d’accĂšs Ă  la zone libre. De par son histoire et sa beautĂ© saisissante, c’est le chĂąteau qui m’a le plus marquĂ© jusqu’ici.

img-0581

Amboise et la résidence de Léonard de Vinci

La passion qu’avait François Ier pour la Renaissance Italienne n’est pas un secret. Ses voyages au sein de la PĂ©ninsule l’ont beaucoup inspirĂ© aussi bien sur le plan artistique qu’intellectuel. C’est donc tout naturellement qu’il a invitĂ© Leonard de Vinci, gĂ©nie de son Ă©poque, Ă  venir sĂ©journer Ă  Amboise. Le Clos LucĂ© est devenu le lieu oĂč le cĂ©lĂšbre artiste a passĂ© la fin de sa vie. Cette maison aux briques rouges met l’accent sur le gĂ©nie de l’inventeur. L’homme qui vole, les systĂšmes hydrauliques ou encore les engins de guerre ont fascinĂ© l’artiste aux mille savoirs. Les jardins se complĂštent parfaitement avec la demeure et offrent un parcours itinĂ©rant ponctuĂ© d’inventions grandeur nature et de tableaux imprimĂ©s sur un tissu qui offrent un beau jeu de lumiĂšres.

img-0582
img-0583

Azay-Le-Rideau, « le diamant taillĂ© Ă  facettes Â»

HonorĂ© de Balzac a exprimĂ© avec justesse la beautĂ© que dĂ©gage le chĂąteau seigneurial d’Azay-le-Rideau. Ce bijou d’architecture mĂ©rite son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. AccompagnĂ©s d’une guide passionnĂ©e, nous avons pu dĂ©couvrir l’histoire de ce ChĂąteau construit pour l’un des proches financiers de François Ier, Gilles Berthelot. Avec des Ă©lĂ©ments inspirĂ©s de l’époque mĂ©diĂ©vale, le chĂąteau comporte une rĂ©elle emprunte de la Renaissance avec cet escalier principal ouvert sur l’extĂ©rieur. Depuis 1905, le chĂąteau appartient Ă  l’Etat et les dĂ©cors des piĂšces sont somptueux. Mon coup de cƓur se porte sur le salon du XIX° siĂšcles ou des portraits d’hommes et de femmes cĂ©lĂšbres dĂ©corent le mur.

img-0531
img-0498
img-0563
img-0561

Passionnée de médias, d'innovation et de digital je suis une grande curieuse qui aime s'inspirer au quotidien et partager ses découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.