Toujours Plus Léna Situations
Podcast

Mon avis sur « Toujours plus », le livre de Léna Situations

Cela fait des années que je regarde des créateurs de contenu sur YouTube et j’ai un réel attachement envers ceux que j’ai vu grandir et évoluer. Mais comme dans la vraie vie, il y a des personnalités qui nous marquent plus que d’autres sur les réseaux sociaux. Et selon moi, c’est grâce à leur faculté à être eux même et assumer leur singularité.

Lorsque j’ai découvert la chaîne de Léna Situations au cours de ses vlogs d’août saison 3, la magie a tout de suite opéré.

Cette jeune parisienne de 22 ans, fan de Friends et buveuse compulsive de refresha citron vert au Strarucks est arrivée comme une tornade dans le le YouTube Français.

Léna Mahfouf de son vrai nom, affiche une personnalité drôle, attachante et pleine de répartie qui fait du bien à regarder. Ses contenus reflètent sa personnalité solaire à travers des montages rythmés qui font l’effet d’une dose de vitamines. Léna est une bosseuse et ça se voit, elle a également ce don pour raconter des histoires à travers la vidéo.

Alors quand j’ai appris qu’elle préparait un livre sur le développement personnel (sujet qui vous le savez m’intéresse beaucoup) je n’ai pas hésité une seconde.

De nature assez méfiante envers les produits dérivés des YouTubeur, je savais d’avance que le livre de Léna restera proche de sa personnalité. Et je n’ai pas été la seule à mettre ma confiance dans ce livre car il a été en rupture de stock 24 heures après sa première publication.

Le livre paru le 24 septembre s’appelle Toujours plus, un titre qui fait référence au mantra de Léna qu’est le +=+. Cette formule symbolise la notion de la loi de l’attraction selon laquelle le positif attire le positif. Dans cet épisode, je vais donc passer en revue les + et les – de ce livre d’une centaine de pages à la couverture jaune qui nous montre une Léna souriante photographiée en noir et blanc laissant transparaître son admiration pour Michelle Obama.

📻 Ecoutez le podcast juste ici :

Un livre qui reste humble : ce n’est pas une recette miracle pour être heureux

Dès les premières lignes, Léna prévient ses lecteurs qu’elle ne prétend pas faire une autobiographie du haut de ses 22 ans. L’objectif de Toujours plus est de proposer un guide pour gagner en confiance et attirer le positif dans sa vie.

Un livre accessible à tous

Léna ne cherche pas non plus à se positionner en gouru du développement personnel. Tous les termes sont expliqués avec des mots simples et ses conseils proviennent de sa propre expérience. Elle évoque par exemple l’accumulation des petits boulots pour se payer une école de mode privée à Paris, son semestre à New-York ou encore son premier voyage seule à Los Angeles.

Des mots bienveillants et pas moralisateurs

La bienveillance est une valeur que Léna prône beaucoup sur ses réseaux sociaux. Et ça s’est ressenti jusque dans son livre. Lorsqu’elle explique par exemple la charge de travail qu’elle se mettait pour atteindre son rêve de partir à New York, elle précise qu’il faut aussi apprendre à se souffler et ne pas se mettre trop de pression, chose sur laquelle elle doit encore travailler.

Une jeune femme mature qui a conscience de son privilège

Léna a tout à fait conscience qu’elle a le privilège de parler de développement personnel. Car oui rien que le fait de pouvoir se poser et travailler sur soi, ses rêves et ses ambitions relève du privilège. Elle ne met pas tout le monde sur le même pied d’égalité et prend en compte les obstacles que peuvent avoir certaines personnes dans leur vie (contexte familial compliqué, maladie, handicap).

La question des origines et de la classe sociale absente

Le bémol du bouquin selon moi, c’est que Léna ne parle pas du tout de la notion de transfuge de classe : le fait de passer d’un milieu social à l’autre. Elle est issue d’un milieu plutôt modeste et ça aurait été intéressant d’avoir son état d’esprit face au succès mais aussi sa place de femme dans les sphères de la mode et du luxe.

La raison à cela est sans doute qu’elle ne souhaite pas rentrer dans le politique et ne se sent pas suffisamment légitime à en parler à ce stade.

Pour résumer, je dirais que ce premier ouvrage tient ses promesses, il est simple et sans prétentions tout en restant fidèle aux valeurs de Léna.

Si son parcours vous intéresse, je vous recommande vivement son interview sur Slash tv où elle aborde certaines thématiques comme le sexisme dans l’univers de la mode.

Vous aimez le podcast et voulez retrouver une sélection d’épisodes en chaque début de mois ?

Rendez-vous sur la newsletter du blog :

1+

Passionnée de médias, d'innovation et de digital je suis une grande curieuse qui aime s'inspirer au quotidien et partager ses découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *